Letter icon
Letter 12779

Mengozzi, G. E. to Darwin, C. R.

28 Oct 1880

    Summary Add

  • +

    Extremely grateful for CD's reply. He continues in his faith in God and his devotion to CD.

Transcription

56 Brompton Square S.W.

28 October 1880

Illustre Monsieur,

Samedi ou dimanche prochaine je vais à Rome avec le pensée intierement tourné à Vous, beaucoup honorée des Vos chéres lettres les quelles j'ai lues avec attention et avec profit que s'extrait par chaque parole inspiré par un homme eminemment savant.

A présent je ne puis ni je doive m'étendre sur la question que je Vous avait faite en proffitant de la bonte et courtoisie que Vous avez eu???? pour mes pensées.

Toute la question par nous agitée, pour moi elle se résoudre dans l'harmonie dialectique parmis le savoir des sciences du monde exterieur et celles du interieur, trouvant le positif et excluant le leur negatif; parce que isolément prises elles n'ont pas, le pouvoir de démontrée clairement l'existence de Dieu. Pour cela les arguments qu'il ce fondaient sur les seules notions du monde exterieure ne suffisaient comme Vous même dites, et en particulier le cosmologique et le théléologique, ce dernier s'attenent à Votre doctrine évolutionistique la quelle a tante de matiere à discuter.

Moi--sans Dieu je ne comprend ni l'Univers ni la vie, ni la sociétè, et je ne puisse admettre que le monde puisse vivre heureux sans la santification de la religion qui à sa foi dans l'Unique Dieu Créateur! Le livre eternal de Dieu il n'est pas fermé, et la nouvelle page divine, par l'oeuvre de Votre grand ésprit et de Vos études profonds, elle sera tournée.

Moi, je crois ainsi toute les fois que je prend à mediter les ouvrages qui Vous avez donnée au monde des penseurs.

Je voudrais bien que tous les hommes avancées dans les sciences physiques et metaphysiques puissaient penser, comme moi je pense et j'éspére. Quelque ce soient me pensées et mes desirs, je Vous prie de me croire avec fraternelle affection et profonde veneration toujours à Vous

Devouè | Comm. Profr G. E. Mengozzi M.D.

P.S. Pardonnez-moi la libertè que je me prend, de Vous envoyer Votre portrait au fin de Vous bien voulevoir le orner de Votre Nom august par Votre propre main signè.

Je vais glorieux de le porter dans le sol, que à dire avec Dante, chaque piérre mérite réverence … !

    Footnotes Add

Maximized view Print letter