skip to content

Darwin Correspondence Project

From Carl Vogt1   23 April 1867

Genève

ce 23 Avril | 1867.

Monsieur et très-honoré maitre!

Quelques jours après avoir reçu votre lettre, dont j’ai donné connaissance à Mr. Ricker, j’ai rencontré Mr. le Colonel Moulinié, dont vous connaissez sans doute le nom.2 C’est un de mes plus anciens élèves, je puis dire— il a fait un excellent travail sur les larves des trématodes et de plus il a soigné la traduction de mes “Lecons sur l’homme” en français.3 Je lui parlai de votre nouveau livre.4 “Pardieu, me dit-il, ce serait quelque chose pour moi! Ma mère est, comme vous savez, anglaise,5 je parle l’anglais comme ma langue maternelle et je n’ai rien à faire dans ce moment, de sorte que je pourrai me vouer corps et âme à une traduction du livre de Mr. Darwin, qui sera meilleure, j’éspère, que celle que Mlle. Royer a faite de son livre sur l’espèce.”6 Mr. Moulinié a donc écrit à notre éditeur, Mr. Reinwald,7 15 rue des Sts. Pères à Paris et je me fais un plaisir de vous envoyer ci-jointe la lettre de mon ami Reinwald en copie.

Il va sans dire que ce serait pour moi un véritable plaisir que de pouvoir revoir le travail de Mr. Moulinié et d’y ajouter une préface.8 Si donc vous et votre éditeur n’aviez pas encore disposé du droit de la traduction française et que les prétentions, dont parle Mr. Reinwald No. 3 ne fussent pas trop élevées, je vous prierai de favoriser ces deux amis. Quant aux question 1 et 2 que fait Mr. Reinwald, je lui ai transmis les renseignemens que contenait votre dernière lettre.9

Quant aux prétentions relatives au droit de traduction, je crois que Mr. R. a raison, d’après ce que je sais moi-même. La France est, en géneral, le plus mauvais marché pour des livres scientifiques, que l’on puisse imaginer— les romans et les text-books pour les écoles et collèges, voilà ce qui se vend— les livres scientifiques sont les plus mauvaises spéculations des libraires français.

Agréez, Monsieur et cher maitre, l’assurance de mon parfait dévouement | C Vogt

[Enclosure]

Par〈is〉 〈    〉 Avril 1867 Monsieur le Colonel Moulinié   Gene〈v〉e, 15 Rue du Montblanc Monsieur

J’ai eu l’honneur de recevoir votre lettre du 22 par laquelle vous me faites une proposition qui me convient parfaitement.

Je crois comme vous que le nouveau livre de Mr. Darwin “Domesticated Animals and Cultivated Plants”,10 pourr〈ait〉 être utilement traduit en français. Le livre aura, à mon 〈avis〉 du succès, s’il n’est pas trop cher. Il s’agirait donc a〈vant〉 tout de savoir:

1o. De quel étendue sera cette publication

2o. Si elle sera accompagnée de gravures sur 〈bois〉 ou fer acier

3o. À quelle conditions l’auteur ou l’éditeur 〈    〉 voudraient vous céder le droit de traduction en lang〈ue française〉 avec exclusion de toute autre traduction en Fran〈ce〉 〈    〉 et en Suisse.

Je ne ferai naturellement des démarches à 〈    〉 〈    〉 lorsque vous m’y aurez autorisé. Je pense [même] 〈    〉 mieux que cette demande fut addressée directe〈ment〉 〈    〉 Darwin plutot qu’à Mr Murray11 (vie〈  〉 〈    〉 anglais ont souvent ses prétentions trop élevées 〈    〉 du continent) et encore que cette demande 〈    〉 faite par un homme de lettres que par un libraire.

Si Mr. Vogt était en relation avec l’auteur anglais et s’il voulait nous permettre de le mêler à la negociation, comme par exemple, par la promesse de donner à notre traduction une préface ou une collaboration quelconque, nous serons a peu près certains de réussir au près de l’auteur.

Mais avant tout, il faut savoir a quoi on s’engage. J’attends donc vos renseignements à cet égard et je ne doute pas que les préliminaires une fois réglées, nous nous entendrons parfaitement ensemble sur le reste.12

Veuillez agréer encore mes rémerciements pour votre bienveillante communication et croire que je serai enchanté si nous 〈    〉 rénouer nos relations et les faire fructifier. | J’ai l’honneur d’être Monsieur votre tout dévoué ser〈viteur〉 | C Reinwald

Footnotes

For a translation of this letter, see Correspondence vol. 15, Appendix I.
Vogt refers to CD’s letter to him of 12 April [1867], to his friend the publisher Franz Anton Ricker, and to Jean Jacques Moulinié.
Vogt refers to Moulinié 1856 and Moulinié trans. 1865. Moulinié trans. 1865 was a translation of C. Vogt 1863.
Variation.
Moulinié’s mother has not been further identified.
Clémence Auguste Royer translated the third English edition of Origin (Royer trans. 1862); she published a second French edition, also based on the third English edition, in 1866 (Royer trans. 1866). For CD’s opinions of these translations, see Correspondence vols. 10 and 13. See also J. Harvey 1997.
Charles-Ferdinand Reinwald.
Vogt did write the preface to Moulinié’s translation of Variation (Moulinié trans. 1868).
Variation.
Reinwald refers to John Murray, CD’s publisher.
CD’s response has not been found, but see the letter from C.-F. Reinwald, [May 1867].

Translation

From Carl Vogt1   23 April 1867

Geneva

23 April | 1867.

Colonel Moulinié   Geneva, 15 Rue du Montblanc

Dear Sir and honoured master!

A few days after receiving your letter, which I have shown to Mr.  Ricker, I met Colonel Moulinié, whose name you doubtless know.2 He is one of my oldest pupils, I might add— he has done excellent work on trematode larvae and moreover he has carefully translated my “Lectures on Man” into French.3 I spoke to him about your new book.4 “Goodness,” he said to me, “that would be something for me! My mother is, as you know, English,5 I speak English as my mother tongue and I have nothing to do at the moment, so that I could devote myself body and soul to a translation of Mr. Darwin’s book that would be better, I hope, than the one Mlle. Royer did for his book on species.”6 Mr. Moulinié has therefore written to our publisher, Mr. Reinwald,7 15 rue des Sts. Pères in Paris and I have the pleasure of enclosing a copy of the letter from my friend Reinwald.

It goes without saying that it would be a real pleasure to me to be able to review Mr. Moulinié’s work and to add a preface.8 If then, you and your publisher have not yet disposed of the rights for the French translation and if the conditions that Mr. Reinwald mentions at No. 3 are not too onerous, I would beg you to favour my two friends. With regard to questions 1 and 2 put by Mr. Reinwald, I have passed on to him the information contained in your last letter.9

As to the conditions relating to the rights of translation, I believe that Mr. R. is right, as I know from my own experience. France is, on the whole, the worst market for scientific books that one can imagine— novels and textbooks for schools and colleges are what sell— scientific books are the worst speculations for French booksellers.

Please be assured of my deep devotion, my dear Sir and master | C Vogt

Footnotes

For a transcription of this letter in its original French, see pp. 223–4.
Vogt refers to CD’s letter to him of 12 April [1867], to his friend the publisher Franz Anton Ricker, and to Jean Jacques Moulinié.
Vogt refers to Moulinié 1856 and Moulinié trans. 1865. Moulinié trans. 1865 was a translation of C. Vogt 1863.
Variation.
Moulinié’s mother has not been further identified.
Clémence Auguste Royer translated the third English edition of Origin (Royer trans. 1862); she published a second French edition, also based on the third English edition, in 1866 (Royer trans. 1866). For CD’s opinions of these translations, see Correspondence vols. 10 and 13. See also J. Harvey 1997.
Charles-Ferdinand Reinwald.
Vogt did write the preface to Moulinié’s translation of Variation (Moulinié trans. 1868).

Summary

Asks whether his former pupil, J. J. Moulinié, might translate Variation into French for Reinwald. CV would provide a preface. Encloses letter from Moulinié to Reinwald.

Letter details

Letter no.
DCP-LETT-5512
From
Carl Vogt
To
Charles Robert Darwin
Sent from
Geneva
Source of text
DAR 180: 12; DAR 176: 90
Physical description
2pp encl (French)

Please cite as

Darwin Correspondence Project, “Letter no. 5512,” accessed on 17 July 2019, https://www.darwinproject.ac.uk/letter/DCP-LETT-5512.xml

Also published in The Correspondence of Charles Darwin, vol. 15

letter